Logo - Paragan Horseboxes Fabricant des transporteurs les plus légères sur le marché jusqu’à 3,5 t.
Paragan Blog
Paragan Blog CE QUI POURRAIT VOUS INTÉRESSER

Voyage en Europe, ou 3000 km par week-end

Pour ceux qu’embarquer des chevaux et rouler des dizaines de kilomètres est un cauchemar cette histoire peut sembler incroyable mais l’inverse est vrai. Après de nombreuses recommandations, nous avons finalement remplacé notre remorque par un transporteur. Notre premier voyage en transporteur s’est déroulé sans problème et nous l’avons tous apprécié.

 

Nous nous mettons en route! Nous quatre, l’étalon Amadeus et la jeune jument Pretory.

La destination est bien connue, inimaginable pour certains, mais routine normale pour nous, lorsque nous devons nous déplacer du point A au point B avec nos poulains. Cette fois-ci, de la République tchèque à l’hippodrome à l’Ouest de la France.

Nous avons mis toutes les affaires nécessaires pour le voyage dans notre nouvel Excelsion, un transporteur Paragan à cinq places. Le voyage est long et nous prendrons le volant à tour de rôle pour arriver à destination à l’heure. Nous avons embarqué nos pur-sang, mais nous étions un peu inquiets car  pour la jeune Pretory, c’était son premier long voyage et en plus avec l’étalon exalté Amadeus. Au final, ça s’est bien passé. Nous avons rabattu la cloison séparant leurs têtes, ils ne sont donc pas entrés en contact. Bientôt, nos chevaux se sont calmés et nous avons enfin pu reprendre la route.

Foin, eau et température … confort  nécessaires pour les longs trajets.

Puisque nous ne sommes pas limités par une remorque et sa vitesse maximale de 80 km/h, nous sommes vite arrivés à notre première escale au beau milieu de l’Allemagne. Pendant le voyage, nous avons pu surveiller nos chevaux sur la caméra dans la cabine. Grâce à la vitre de contact, je peux voir nos chevaux directement et les calmer en conduisant. L’indicateur de température indiquant une température élevée dans l’espace chevaux, nous avons décidé d’ajuster la ventilation pour maintenir la température stable et confortable tout au long du voyage.

Finalement nous nous sommes arrêtés à la station d’essence. Nous avons abreuvé nos chevaux et rempli le filet du foin pour qu’ils puissent se distraire un peu lors du voyage. Recevoir de l’eau et de la nourriture pendant de longs trajets est très important pour les chevaux en raison du bon péristaltisme des intestins et de la prévention des coliques. Celles-ci sont très dangereuses pour les chevaux.

On voit que Pretory et Amadeus attendent déjà avec impatience la compétition de demain où ils mettront à profit leur repos dans le transporteur et montreront leurs qualités sur le circuit. Heureusement, pour nos chevaux, voyager dans le transporteur n’est pas un mal nécessaire mais une occasion agréable pour se reposer. Avec notre ancienne remorque, nous n’aurions pas pu réaliser tout cela.

Après nous être occupés de nos chevaux et avant de reprendre la route pour la France, nous sommes allés nous rafraîchir au restaurant routier.

Nous somme arrivés à la destination !

Nous sommes arrivés à la destination tard dans la nuit, nous avons  mis Amadeus et Pretory dans l’écurie de l’hippodrome et épuisés par le pénible voyage, nous nous sommes préparés à aller nous coucher. Pour faire des économies, notre transporteur nous a bien servis. Dans la cabine, nous avons déplié la banquette arrière pour obtenir deux places de couchage. Les deux autres dormaient dans le luton  au-dessus de la cabine. Nous avons  passé la nuit confortablement à dormir chez nous. Mais il est vrai que dans un lieu inconnu, vous ne savez jamais ce qui peut arriver.

Une réussite pour Amadeus et un début pour Pretory!

Nous nous sommes levés tôt le matin. Nous avons sorti les brides de la sellerie, avons sellé nos chevaux et sommes allés nous étirer pour nous préparer aux courses. Pretory a couru en premier. Nous avons été satisfaits de sa performance, car lors de sa première course, elle était pleine de détermination et a montré qu’elle a les capacités pour. Elle est bien habile. Et Amadeus? Notre vétéran de course a terminé à une belle troisième place  et a remporté le bronze bien mérité pour son sprint final.

Après cette expérience, je sais que nos chevaux ne sont ni stressés ni engourdis pendant leur transport dans le transporteur par rapport à la remorque. Par conséquent, je peux toujours compter sur eux et attendre le maximum.

Après les courses, nous avons embarqué nos champions dans le transporteur et c’est avec fierté que nous sommes rentrés chez nous en prenant la même route. Peut-être décrocherons-nous  la médaille d’or la prochaine fois!

 

 

Avez-vous une question ou un intérêt? Contactez-nous